Catemaco

Craaaaap, j’ai oublié de mettre de la musique 😐 Heureusement qu’il est 2h du mat’ pour plupart de mes lecteurs ! En toute simplicité, ma dernière découverte, par Daniel. Je connaissais l’artiste mais pas l’album 😐 Ça m’a laissé 😐

Catemaco. Arrivé à 19h, il fait nuit noire. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre car un collègue de Daniel nous avait envoyé des vidéos de torrents qui remplaçaient les routes. On descend du bus : so far, tout va bien, j’ai les pieds au sec. La nuit est très calme. Après les rues agitées de Xalapa et Veracruz, c’est assez agréable.

Alors que nous marchons vers la maison dans laquelle Daniel a vécu les cinq derniers mois, il me montre le quai sur notre gauche.

« Là normalement, y’a 20 mètres de plage »

Voilà voilà… c’est encore un peu inondé quoi…

Je me rends compte maintenant que je n’ai pas encore expliqué ce qu’on faisait dans une petite ville comme Catemaco. Depuis un peu plus d’un an, Daniel suit un master d’ethologie (étude comportementale), il a donc eu la chance de pouvoir venir ici, au Mexique, pour réaliser une collecte de données au sein d’un centre de réinsertion de singes.

Ce centre, c’est un espace au milieu de la jungle dans lequel des singes (singes araignées majoritairement), sont amenés après avoir été extraits de trafics. Ils sont soignés, nourris et lentement réintroduit à la vie sauvage.

C’est supersuper cool.

Boooon, j’ai pas grand-chose d’autre à dire, alors on va dire que c’est un blog supersuper court et je vais laisser la place aux quelques bonnes photos qu’on a réussi à prendre.

Patas, l’ado qui aime jouer

Camila, en haut, et Chabela avec son bébé, en bas. Elles étaient vraiment adorables. Au début elles ne voulaient pas trop s’approcher de moi, pour protéger le bébé, mais finalement, elles sont venu voir un peu qui j’étais ->

Crédit photo : Daniel Dausch-Ibañez

Patas est rapidement devenu mon pote
Crédit photo : Daniel Dausch-Ibañez

Il a prit la confiance vraiment très vite, je me demande encore où est le respect…
Crédit photo : Daniel Dausch-Ibañez

Mais bon, dès que la bouffe est arrivée, le sens des priorités a reprit ses droits

Y’a pas de mauvais spot pour déjeuner

Là, j’avoue que je ne saurais pas dire qui c’est… Mais je suis assez content de la photo !

Je termine sur la plus belle photo, prise pas Daniel. Chabela protégeait vraiment beaucoup son petit, ça a donc été assez compliqué de prendre ce cliché
Crédit photo : Daniel Dausch-Ibañez

Nous sommes aussi allé à Salto de Eyipantla, une cascade à quelques kilomètres de la maison. Mise à part l’odeur d’égout très agréable, c’était un chouette spot !

Ça puait les égouts, mais c’était très joli x)

Voilà, c’était court, mais très sympa ! Direction Oaxaca pour la fête des morts maintenant !!!

Et ça c’est nos tête quand on prend un taxi à 500 pesos parce que le bus est trop en retard…

Leave a Reply