Tout ça en une journée ?

Ça y est ! Après 15h de vol, 14h d’attente, CINQUANTE DOUZE CONTRÔLES et aucun repas (merci les compagnies supersupercheap), j’ai enfin posé le pied sur le sol Mexicain ! Tout content, je me dirige vers la sortie de l’aéroport, impatient de voir mon pote Daniel en train de m’attendre !

Mais dans l’aéroport, personne.

Devant l’aéroport, personne.

Hahaha.. hahahaha.. ha.. ha…… Mec, t’es où ?

« Haha, mdr on a raté un virage, on a fait un demi tour dégueu, on arrive ! »

Parfait ! Juste le temps de sortir mes tongues, mes lunettes de soleil, me mettre en short, et les voilà qui arrivent ! Ah oui, « les » je vous présente Lola, elle sera avec nous toute la semaine, avant de repartir vers la Californie.

Ni une, ni deux, a peine arrivé que nous voilà dans un resto mexicain dans lequel je mange les meilleurs tacos de ma vie.

Vraiment.

Ce qu’on fait en France, je sais pas ce que c’est, mais c’est pas des tacos. J’aurai pu vous faire une super photo des trois magnifiques tacos que j’avais dans mon assiette (crevettes, poisson et viande), mais comme l’a dit un grand philosophe :

La bouffe c’est meilleur dans ma bouche que sur une photo.

Brrrrref, après ce repas orgasmique (d’autant plus que je n’avais pas mangé depuis Londres…), nous avons pris la voiture pour nous rendre dans un petit village , 1h30 au nord de Los Cabos. Là, un petit bungalow réservé par le soin de mes deux potos nous attendait sagement au bord de la plage.

Mais littéralement à 30m de la mer. C’était vraiment bien… après avoir observé les étoiles dans un noir presque complet, nous nous sommes endormis au son des vagues…

…pour nous réveiller à 7h30 le lendemain et voir un splendide levé de soleil sur l’océan… c’était vraiment magique. On a aussi pu voir des traces de bébés tortues de mer qui ont traversé la plage la veille. Et puis on s’est baigné, l’eau était plus chaude que l’air ambiant… c’était vraiment top comme premier matin… et ce n’était que le début de la journée…

Après un super petit déjeuner pris au village à base de galette pomme de terre/œufs et tacos (pas de photo, philosophie, toussa..), nous avons pris des palmes, des tubas, des masques et nous sommes allés sur une plage un peu plus éloignée pour aller voir… de la poussière…

En fait il y avait beaucoup de vent, donc beaucoup de vagues donc beaucoup de sable soulevé et donc on voyait pas grand-chose. Du coup pour tenter de voir des gros poissons ou des coraux, il fallait beaucoup s’approcher des rochers. J’ai tenté, j’y ai laissé un talon, les deux mains et un avant bras, alors on s’est dit que c’était une bonne idée de pas faire ça…

Day1, 11h30

Ah oui, et j’ai bu environ 12 litre d’eau de mer au travers du tuba…

Je déteste les tubas…

Après un petit bout de bandage pour panser la plaie sanguinolente qui offrait une vue idéale sur l’intérieur de mon pied, nous avons pris la direction de La Paz ! (Il y a une La Paz au Mexique ;)). Mais un petit point sur la carte nous faisait de l’œil…

Un petit détour de 40 minutes nous permettrai de passer par un charmant petit point d’eau alimenté par une cascade…. Hmmmmm….

Allé, on fait le détour !

GOSH, ÇA VALLAIT LE COUP !

Après une quarantaine de minutes de route dans la poussière, nous arrivons dans une espèce de ferme : moutons, chèvres, lapins, poules, perroquets… mais enfermé 🙁 c’est très mignon, mais très triste… Le gars nous explique que le parking/accès à la réserve coûte 110 pesos par personne, soit environ 5€. Après avoir payé et quelques minutes de marche nous y arrivons.

Wowowowo… c’est si beau… petit détail me concernant : I’m a mountain guy. La mer/l’océan c’est sympa, mais, déjà la diversité des paysages laisse un peu à désirer, je trouve, et surtout, j’aime pas beaucoup me baigner dans l’eau salée. Alors, avec une vue pareille, je peux vous dire que mon bonheur a fait trois saltos dans mon cerveau avant de me pousser vers ce magnifique point d’eau !

Ce petit bonhomme de bonheur à encore grandi quand nous avons croisé la famille de mexicain visible sur la photo : nous avons finalement eu à partager l’eau qu’avec un couple de suisses très sympa !

Bien sûr, qui dit cascade et profondeur, dit super saut ! Pour le coup, je dois avouer qu’après avoir quitté la terre ferme pour le premier saut, je me suis rendu compte que la chute serai deux à trois mètres plus longue que ce que j’avais estimé… c’était vraiment… supersupercool !

Crédit photo : Lola Mercier

Crédit commentaire : mon frangin

Crédit commentaire : ma moman

On a également voulu tester le massage à la cascade, mais elle est était beaucoup trop puissante : à peine arrivé en dessous qu’elle nous propulsait 2 mètres sous l’eau !

Crédit photo : un suisse très sympa

Deux heures de baignade, de sauts, de plongeons, d’escalade sur les parois glissantes et de glandage au soleil plus tard, nous avons décidé qu’il était temps de trouver un endroit où dormir pour le soir.

Remballage du bardas, remonté, recoucou les poules, et hop, nous voilà reparti sur la route poussiéreuse. Dès que nous avons eu un peu de réseau, nous avons réservé un AirBNB à La Paz. Deux heures plus tard, le gars nous attendais dans son appartement tout neuf, café préparé. On pouvait pas espéré mieux !

En m’endormant, une pensée me traverse l’esprit : mais c’était que le premier jour tout ça ???

Crédit photo : @euromonkeyman

 

Leave a Reply